La différence entre les coureurs et les coureuses - Oasis
Your browser is out of date. Please update it for an optimal experience.

La différence entre les coureurs et les coureuses

Publié le 3 Juin 2013

On pourrait croire que le sexe d’une personne importe peu dans le monde de la course. Mais bien que les hommes et les femmes participent aux mêmes courses, et sont dotés d’outils similaires et d’une volonté identique de gagner, ce n’est pas tout à fait pareil pour les femmes.

Les femmes possèdent une structure biomécanique différente des hommes, ce qui implique des chaussures différentes – des blessures différentes – et les changements physiques tels que la grossesse et la ménopause peuvent affecter votre entrainement.

Les hommes

Friction de la bandelette ilio-tibiale

Vous êtes tendu ou vous manquez de souplesse? Ce n’est peut-être pas vous dit la Docteure Cathy Speed, (sportsmedicineuk.co.uk) mais vos muscles: « Une manque de souplesse au niveau des membres inferieures joue un rôle important dans les problèmes liés à la BIT – et la prépondérance est plus marquée chez les hommes.  » La BIT est formée de fibres qui courent le long de la cuisse. Elle peut se frotter contre vos articulations donc si vous avez des douleurs sur le côté extérieur du genou, ainsi que des enflures et des claquements, consultez un physio. « La BIT est dépourvue de récepteurs d’étirement et il est donc difficile de ‘ressentir’ l’étirement », dit la Docteure Speed. Au lieu de vous étirer, essayez la natation.

Les tendinites

Les femmes sont plus susceptibles de se blesser mais les hommes ont leur talon d’Achilles – littéralement. Les blessures au niveau de l’Achilles sont plus fréquentes chez les hommes (une ratio de 6:1) et de petits froissements musculaires peuvent se transformer en tendinite si on ne s’en occupe pas. Trop de travail en pente, des étirements inefficaces et des chaussures mal adaptées sont les causes les plus fréquentes de ce type de blessure dit le Docteur Steven Burchfield (drfoot.co.uk). « Des études récentes démontrent que les semelles rigides obligent le tendon d’Achilles à travailler plus fort. Les semelles dotées de coussinets à air excessives peuvent aussi augmenter le risque de froissement. » Si vous vous blessez, arrêtez de courir pendant deux semaines et utilisez les compresses de glace.

Les femmes

Masse osseuse réduite

Les femmes sont plus susceptibles d’être affectées par une faiblesse osseuse; mais heureusement, la course est bien meilleur que la natation et le cyclisme quand il s’agit d’augmenter la densité osseuse dit le Journal of Strength Conditioning. La chercheuse Docteure Pam Hinton suggère une combinaison de course et d’exercices visant à renforcer le haut du corps: « Essayez l’entrainement contre résistance et les pompes, ou alors les sports de raquette. » Cela va augmenter votre masse musculaire; bien des chercheurs ont découverts qu’une IMC plus élevée prévient la déplétion des os – mais à condition que le poids supplémentaire soit composé de muscle et non de gras.

Les blessures au genou

Les femmes souffrent plus des blessures au genou en raison de leur hanches larges, n’est-ce pas ? Pas tout à fait dit le physiothérapeute Eric Clarke (puresportsmed.com). « La cause la plus fréquente des douleurs au genou est une faiblesse aux niveau des muscles fessiers, de la rotation des hanches, et des adducteurs. » Puisque les femmes ont un angle Q – l’angle entre l’intérieur et l’extérieur de la cuisse – plus ouvert, elles ont plus tendance à atterrir de façon inadéquate, en ayant un mauvais alignement des genoux. Ce problème est exagéré par une faiblesse des muscles fessiers. Essayez donc l’exercice suivant: couchez-vous sur le dos avec les genoux pliés et soulevé le bas du corps. Répétez 10 fois.

Le saviez-vous ?

Les hommes ont une masse musculaire 50 pourcent plus élevé que celle des femmes, en termes de poids. Une femme qui est de la même taille que son homologue masculin ne possède que 80 pourcent de la force de ce dernier. Ainsi, les hommes ont un avantage en termes de force, de vitesse et de puissance par rapport aux femmes. Leur consommation d’oxygène plus élevé ainsi que leurs 12 respirations par minute, versus 9 pour les femmes, leur donne un avantage dans la plupart des événements d’endurance.

Selon « An Invitation to Health », les hommes sont des coureurs plus efficaces du fait que l’angle entre leur fémur et leur bassin est plus prononcé que celui des femmes. Cependant, les femmes brulent plus de calories et moins de glucides, qui sont une source importante d’énergie, que les hommes lors des événements d’endurance.