Your browser is out of date. Please update it for an optimal experience.
Faites le plein de conseils santé - Abonnez-vous à notre infolettre

Mise à jour sur la vie d’athlète pendant la COVID-19

Publié le 1 Juillet 2020

Quelles que soient les restrictions en place en raison de la COVID-19, je reste une athlète qui a du pain sur la planche ! Il est de ma responsabilité de continuer à m’entraîner afin que mes coéquipiers et moi puissions être certains de rendre le Canada fier une fois la saison terminée. Cela dit, je suis sensible et consciente du fardeau que la COVID a imposé aux Canadiens. Je soutiens nos dirigeants, nos entraîneurs et notre administration de l’aviron au Canada lorsqu’ils disent que la santé et la sécurité des Canadiens passent avant tout. C’est après l’assouplissement des restrictions et le début de la «nouvelle normalité» que nous pouvons enfin recentrer notre attention sur l’excitation de la réouverture de nos installations de formation.

En équipe, nous avons tous fait de notre mieux pour tirer le meilleur parti de la situation. Personnellement, j’ai grandement apprécié pratiquer des nouvelles activités auxquelles je n’aurais jamais vraiment pu m’attarder auparavant et ces nouvelles activités comprennent d’ailleurs l’exploration de l’île de Vancouver sur mon vélo de route. C’était une autre façon d’enfiler mes souliers de course et de profiter de l’air frais ! Nous avons également réorganisé notre garage arrière pour faire place à un gymnase ultime d’haltérophilie et de circuit.

En théorie, passer d’entraînements sur l’eau à l’entraînement sur terre devait être une transition rapide et facile, ce fut malgré tout une transition avec laquelle j’ai dû m’adapter. D’un coup, notre saison tombait à l’eau, nos programmes d’entraînement et nos installations n’étaient plus accessibles et nous ne savions aucune idée à quoi s’attendre pour la suite des choses. Avec tous ces changements, naturellement, j’avais besoin de changer ma mentalité. Je suis passée d’une perspective « plan de match annuel » à un programme hebdomadaire (même quotidien). Avec la mentalité que la santé et la sécurité sont au premier plan de chacune de mes décisions, il a été facile de prendre du recul pour me protéger, mais plus important encore, protéger et supporter ceux qui sont vulnérables dans ma communauté.

Pendant ce temps, j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour maintenir ma forme physique. Je pense que c’est la seule attente raisonnable que tous les athlètes ont en ce moment. C’était également une bonne opportunité pour travailler sur mes faiblesses et des nouvelles sphères de performance que je n’aurais pas pu travailler avec la routine scriptée que j’avais de programmée. Par exemple, je ne suis pas très flexible, mais maintenant, j’ai eu d’innombrables heures pour m’étirer et m’améliorer ! J’ai également les abdominaux profonds assez faible, ce qui m’a permis de me tourner vers d’innombrables « youtube ab star » pour me motiver à me dépasser pour raffermir ces abdos!

La chose la plus importante que j’ai accomplie pendant cette période est de réaliser que malgré qu’une situation soit hors de mon contrôle, je peux tout de même contrôler mes actions durant celle-ci. Si vous approchez ce moment inattendu avec négativité, ceci se reflétera dans vos résultats de séances d’entraînement, mais aussi dans votre énergie. J’ai appris à prendre un jour à la fois (bien que certains jours sont mieux que d’autres) et à garder l’esprit ouvert avec mon entraînement. S’il pleut, je vais à l’ergothérapie ou je fais des poids dans le «Ultimate Gym» (aka garage), et je termine le tout en me blottissant avec un bon livre. S’il fait beau, j’enfile mes chaussures et je prends la route pour un bon jogging, puis je me dirige vers la plage pour profiter du soleil. Ce sont des opportunités que je n’aurais jamais eues autrement, il est donc important de garder cela à l’esprit et de tirer le meilleur parti de chaque jour en sachant qu’un jour, la routine reviendra et vous l’apprécierez d’autant plus!