Courir en couple : 5 conseils - Oasis

Courir en couple : 5 conseils

Publié le 9 Février 2017

Jean-Yves Cloutier, entraîneur-conseil et auteur des livres Courir au bon rythme (1 et 2) et Le coach répond à vos questions, vous donne des trucs pour mieux courir aux côtés de votre douce moitié.

1. Courez au rythme du plus lent coureur.
Pour éviter la démotivation ou le surentraînement, la meilleure formule est d’y aller au rythme du coureur le moins rapide. Si vous ne voulez pas adopter cette cadence durant tout le trajet, vous pouvez le faire au début et à la fin seulement : « Si les deux partenaires partent pour la même durée mais à un rythme différent, ils peuvent courir les 10 premières et dernières minutes ensemble », explique l’entraîneur. Dans ce cas, il suffit de déterminer un endroit où se rejoindre.

2. Variez vos lieux d’entraînement.
Pourquoi ne pas profiter du week-end pour essayer de nouveaux trajets à l’extérieur de votre ville? C’est un excellent prétexte pour faire une sortie de couple et pour planifier des activités dans le même secteur par la suite. « On a tous des parcours familiers que l’on suit à partir de notre demeure. Mais la fin de semaine, on a plus de temps. On peut prendre notre véhicule et s’arrêter dans un café après l’entraînement, par exemple ».

3. Ayez un objectif commun.
Choisir le même événement de course à pied ajoute à la motivation de s’entraîner ensemble. Vous partagez ainsi un même objectif, soit de vous préparer pour le jour J, même si vous êtes inscrits à deux épreuves différentes. « L’un peut s’entraîner pour le 21 km et l’autre pour le 10 km », illustre Jean-Yves Cloutier. Dans ce dernier cas, vous pourriez, de surcroît, aller encourager votre partenaire durant son épreuve.

Runners running in winter city

4. Courez à deux… ou en famille!
Courir en couple constitue une occasion unique de décrocher avec votre partenaire. Mais si vous avez des enfants, n’hésitez pas à les intégrer occasionnellement à vos entraînements. Cela rendra vos sorties d’autant plus agréables et vous évitera d’avoir recours à une personne de confiance pour les garder. « Plusieurs courent avec leur enfant installé confortablement dans le baby jogger ou encore avec leur enfant qui les suit en vélo, s’il est plus vieux. »Pas d’enfants? « On remarque également que de plus en plus de coureurs s’entraînent avec leur chien en laisse », observe l’entraîneur. Que ce soit en couple, en famille ou avec son animal de compagnie, courir avec d’autres contribue grandement à la motivation et au plaisir.

5. Réglez les petits problèmes du quotidien… après la course.
« C’est déjà tout un effort de s’entraîner. On n’est donc pas portés à parler de sujets trop en profondeur […]. On sera plus disposés à discuter longuement après avoir couru et on aura les idées plus claires. » Alors, avis à ceux qui voudraient profiter de ce moment pour discuter de la réparation du drain de la salle de bain ou de la gestion des finances familiales.